Présentation

  • : Le blog de bpprepapharmafiches.over-blog.com
  • Le blog de bpprepapharmafiches.over-blog.com
  • : Santé
  • : Examen en cours, à venir, ou à repasser, quelques fiches, tableaux, etc, ça peut aider ... Et parce qu'il vaut mieux se réunir pour réussir... ATTENTION!! ce blog est en cours de réalisation, merci pour votre indulgence, votre patience et votre compréhension Merci et bonne visite
  • Partager ce blog
  • Retour à la page d'accueil
  • Contact

Bienvenue !

Bonjour et bienvenus sur notre blog !!

Tout nouveau-né, j'espère grandir très vite ...

En effet, l'idée étant de mettre à disposition certains éléments en tant que fiches, tableaux, résumés etc, il est bien évident que chacun a sa propre idée et sa façon de travailler, mais laquelle ?

En ouvrant ce blog, je souhaite que certains y trouveront au moins une information oubliée dans l'un des recoins de notre cerveau, ou peut être un petit "Tilt" qui fera la différence ... qui sait ?

Ce blog s'adresse aux futurs préparateurs et préparatrices en pharmacie, à  celles et ceux qui le sont déjà, et qui souhaitent apporter quelques conseils pro ou non, observations, suggestions... et à toutes personnes ayant un attrait pour cette profession.

Car bien évidemment, il ne s'adresse pas qu'aux "préparateurs" mais aussi  aux (futur-e-s
) infirmier(e)s, qui ont des cours très proches de ceux-ci, voir les mêmes! La différence primordiale entre nos cours de travaux pratiques étant que, nous fabriquons les divers médicaments que vous allez utiliser lors de vos soins...

A l'approche des examens, les convocations ne sont pas encore arrivées, mais ne devraient tarder,

Je pense que tout le monde n'a peut-être pas pu faire "ces fameuses fiches" que l'on nous somme de faire...

Et il me semble que si nous partagions nos intérêts communs, nous aurions plus de chances de concrétiser notre projet en cours

Examens en cours, à venir, ou à repasser ... c'est encore le moment pour prendre des idées où il y en a ; tout est bon à prendre et à apprendre

Parsqu'il vaut mieux s'unir pour réussir,

La communication est désormais ouverte...

Bonne visite à tous !

Recommander

Idée

N'oubliez pas d'associer les articles avec les Liens
Animations, schémas etc

Liens

Derniers Commentaires

Syndication

  • Flux RSS des articles

overblog

Dimanche 21 février 2010 7 21 /02 /Fév /2010 10:38

La voie transmucosale regroupe toutes les voies d’administration où le médoc est appliqué sur une muqueuse.

VOIE RECTALE

  • Suppositoires : préparation solide unitaire de masse comprise entre 1 et 3 gr en vue d’une action locale ou systémique, contenant un ou plusieurs P.A.
  • Suppositoires moulés : ils sont obtenus par coulée d’une masse rendue liquide qui se solidifie en refroidissant
  • Solutions et suspension rectale : ce sont des préparations dont l’action principale consiste à avoir un effet évacuateur ce sont des lavements.
  • Pommade rectale : préparation destinée à avoir une action locale sur la muqueuse rectale qu’elle tapisse plus longtemps que les suppositoires, de part la présence d’excipients spécifiques.
  • Gel rectal conditionné en tube avec canule rectale pour gel intra-rectal et en unidose.
  • Crème rectale = émulsion.
  • Mousse rectale : pour rectocolite hémorragique c’est un mélange par dispersion.

 

VOIE VAGINALE

  • Ovule : c’est l’ensemble des formes solides destinées à la voie vaginale
  • Ovule moulée c’est une préparation solide unitaire contenant 1 ou + P .A de masse comprise entre 1 et 15 gr
  • Comprimés vaginaux
  • Ovule L.P : le P.A est libéré au niveau de la muqueuse pendant 3 jours.
  • Capsule vaginale
  • Anneau vaginal : support rigide, à base de sel de vinyle (excipient), additionné d’un lubrifiant, le support rigide contient le P. A, diffusé pendant 3 semaines.
  • Crème, solution vaginale et gel vaginal qui complète l’action des ovules.

 

VOIE OCULAIRE

Préparation destinée à la voie oculaire liquides ou semi-liquides, stériles destinée a être instillée ou appliquée au niveau de l’œil, pour une action locale. Conditionnement conçu pour éviter toute contamination microbienne.

  • Collyres ont 4 propriétés essentielles : la stérilité, l’isotonie (c.à.d. même concentration par rapport aux larmes), neutralité (donc PH=7) et bonne conservation.
  • Collyres LP constitués de gel « gélane » qui forme un gel clair transparent en présence du sel de sodium des larmes. L’administration de ce collyre est – fréquente car il a une durée de vie de 28 jours.
  • Gel ophtalmique en tube de 10 gr
  • Pommade ophtalmique, stérile. La pommade crée un trouble au moment de l’application il est donc conseillé de la mettre le soir.
  • Implants = inserts : c’est une préparation stérile, solide ou semi-solide, de taille et de forme appropriée destinée à être insérée dans le cul de sac conjonctival en vue d’une action locale. c’est le gel de cellulose qui sert à la fois de P.A et c’est l’hydroxypropylcellulose qui se désagrège peu à peu dans l’œil.

 

 

VOIE NASALE

C’est une préparation stérile, liquide, semi-liquide ou solide, contenant les P.A, administrée dans la cavité nasale pour une action locale ou systémique. Elles sont le plus souvent isotoniques pour ne pas être irritantes sur la muqueuse ou les cils.

·        Solution, suspension, émulsion nasale conditionnée en flacon

·        Solution pour lavage nasal

·        Pommades

 

VOIE BUCCO-PHARYNGEE

C’est une préparation liquide destinée à être appliquée sur les muqueuses de la cavité buccale et de l’arrière gorge pour une action uniquement locale.

·        Collutoires

·        Bains de bouches/gargarismes préparations destinées au lavage de la bouche et arrière gorge obtenue par dissolution ou dispersion des P.A dans de l’eau, avec PH voisin de 7.

 

VOIE PERLINGUALE ET SUBLINGUALE

Préparations de formes liquides ou solides destinées à se désagréger dans la bouche en vue d’une action systémique.

·        PERLINGUALE : comprimé orodispersible

·        SUBLINGUALE : comprimé lyoc, granules homéo,

·        Pour les deux formes : ampoules buvables, olligosol, granions,

 

VOIE AURICULAIRE

Préparations liquides, semi-solides ou poudres contenant 1 ou + P.A destinées a être, instillées, pulvérisées, insufflées ou appliquées dans le conduit auditif.

·        préparation pour lavage auriculaire PH voisin du PH physiologique

·        poudres auriculaires  sont dans des récipients munis d’un dispositif adapté permettant de les insuffler (auricularum)

·        pommades auriculaires

·        préparations liquides qui s’appliquent dans le conduit auditif sans exercer de pressions néfastes sur le tympan

 

VOIE PULMONAIRE

Ce sont des préparations liquides ou solides contenant le P.A, pour inhalation ayant une action locale ou systémique

·        les nébulisateurs : appareil à air constitué d’un dispositif de pulvérisation et de filtration, l’air comprimé est produit par un compresseur. Il y a des nébulisateurs ultrasoniques.

·        Inhalateurs doseurs pressurisés = bombes aérosols pour avoir une meilleure libération des P.A il est conseillé d’utiliser une chambre d’inhalation.

·        Inhalateur à poudre sèche : constitué d’une poudre micronisée conditionnée dans une gélule avec des diluants inertes. Ces formes sont pour l’utilisation de bronchodilatateur.

 

Par bpprepapharmafiches.over-blog.com - Publié dans : GALENIQUE / TP
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Dimanche 21 février 2010 7 21 /02 /Fév /2010 10:36

 

Comprimés : se sont des préparations solides contenant une unité de prise d’un ou plusieurs P.A. Ils sont obtenus en agglomérant par compression un volume constant de particules.

 

Il y a des comprimés nus, sécables, enrobés, effervescents.

 

Comprimes =  P.A + diluants + liants + désintégrant + lubrifiants + adjuvants

            *diluants : augmente le volume de la poudre : lactose, amidon, silice hydratée.

            * liants : permettent aux grains de se coller entre eux ils ont un  rôle de remplissage et sont ajoutés de façon à obtenir un comprimé de volume déterminé :(liants humides) carbopol, gélatine, saccharose, (liants secs) polymères.

            * désintégrants : ils gonflent dans l’eau et assurent le délitement des comprimés dans le tube digestif : amidon, gomme pectine de fruit, bicarbonate.

            * lubrifiants : ils assurent le glissement de la poudre : talc, acides stéariques et stéarate, PEG4000/6000

            *absorbants = adjuvants : utilisés lorsque les PA sont liquides ou pâteux : silice, kaolin, colorants, aromatisants.

           

            Les étapes de la compression admission – arasement – compression – éjection

 

FORMES NON CONVENTIONNELLES

 

Comprimé à libération différée = comprimé à action retardée :

  • comprimé gastrorésistant (=entérique) l’excipient de base est l’acétophtalate de cellulose (ou gluten ou kératine) c’est un comprimé qui libère les P.A sous l’action des sucs intestinaux. Il ne se coupe pas si l’enrobage est sur la capsule, si l’enrobage est aux grains on peut ouvrir la capsule.

 

Comprimé à libération modifiée ralentie:

A)  ralentie continue = LP = retard

  • les matriciels c’est un comprimé enrobé constituant un support rigide qui diffuse les P .A pendant un temps donné. La matrice hydrophile à base de polymères, au contact de l’eau, forme un réseau gélifié à travers lequel diffuse le PA.
  • Les comprimés osmotiques  sont des comprimés munis d’une mini-pompe osmotique, contrôlant  la vitesse de libération  du PA, qui va s’échapper par un orifice, calibré au laser, pendant un temps donné. Ne jamais les couper.

 

B) : ralentie fractionnée :

  • Comprimés non enrobés, multicouches constitué le plus souvent de 2 couches destinées à libérer les P.A en 2 temps, la 2ème  couche étant constituée de grains gastrorésistants. Ne pas les couper.
  • Comprimé à noyau c’est un comprimé non-enrobé, dont le PA est enrobé différemment et aggloméré en couches différentes : le PA est libéré en plusieurs fois à différents niveau du tube digestif, après une 1ère absorption de la couche externe.  Ne pas couper.

 

C) Comprimé à libération modifiée accélérée:

* comprimé effervescents les excipients étant carbonates + acides

* comprimés dispersibles ils sont dilettants

* comprimés lyoc ils fondent très rapidement dans la bouche.

 

Comprimé orodispersible : comprimé non enrobé destinés à être placés dans la bouche où ils se dispersent rapidement avant d’être avalés.

Comprimés lyoc : se dispersent également dans la bouche mais l’absorption  des PA qu’ils contiennent est sublinguale.

 

 

Capsules : c’est une préparation unitaire destinée à la V.O, constituée d’une enveloppe dure ou molle de forme et de capacité variable, contenant le P.A et adjuvants.

  • Capsule dure = gélule c’est une forme solide unitaire per os constituée de 2 parties qui s’emboitent et dont la fermeture est assurée par un système de blocage breveté.
  • Capsule molle c’est une forme solide unitaire per os constituée d’une seule partie et d’une enveloppe qui est plus épaisse que celles des capsules dures, le P.A étant injecté au cœur de la capsule. Ne se coupe pas. Excipient : gélatine, glycérine.
  • Capsule gastrorésistant : c’est une forme solide unitaire per os, enveloppe dure ou molle, résistant aux sucs gastriques et détruits par les sucs intestinaux
  • Capsule à libération modifiée ralentie : c’est une forme solide unitaire per os, à enveloppe dure ou molle, dont le contenant ou contenu, par addition de substance spécifique, a sa vitesse ou son lieu de libération modifié. Excipient : gélatine, glycérine.

 

Par bpprepapharmafiches.over-blog.com - Publié dans : GALENIQUE / TP
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Dimanche 21 février 2010 7 21 /02 /Fév /2010 10:35

Dispositif transdermique = TTS = système thérapeutique transdermique


Préparation souple de dimension variable qui sert de support à des P.A, placée sur la peau non lésée et destinée à libérer les P.A dans la circulation générale après passage à travers la barrière cutanée.


Dispositif transdermique à réservoir
 :

Se compose d’un support externe imperméable + réservoir dans lequel se trouve dissout le PA en concentration déterminée et légèrement plus élevé pour que la libération reste constante dans le temps + une membrane autorégulatrice qui assure le passage continu d’une quantité contrôlée de PA à travers la peau et dans la circulation sanguine + un film adhésif contenant un % défini de PA + un film protecteur amovible.

 

Avantages de cette forme :
 

  • dose de PA plus faible donc meilleure tolérance
  • surfaces d’application bien définie
  • vitesse de libération des PA bien maitrisée
  • bonne observance du traitement, due à la durée d’application de 24h, évitant ainsi les surdosages.

 

Par bpprepapharmafiches.over-blog.com - Publié dans : GALENIQUE / TP
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Dimanche 21 février 2010 7 21 /02 /Fév /2010 10:34

Formes liquides : obtenues par dissolution simple :

-         solution aqueuse (l’excipient est l’eau distillée)

-         solution alcoolique (l’excipient est l’alcool à 30° ou 60°)

-         solution huileuse (l’excipient est l’huile de paraffine, d’amande douce, huile d’olive)

-         solution glycérinée (l’excipient est la glycérine ou le glycérol)

 

Formes liquides : obtenues par dissolution extractive :

-         Tisanes (l’excipient est l’eau distillée)

-         Alcoolatures (l’excipient est l’alcool titré à 80° ou 95°)

-         Teintures (l’excipient est l’alcool + ou - titré selon la nature de la drogue)

-         Macérât glycérinés (l’excipient est alcool et glycérine mélangés)

 

Formes liquides : obtenues par dissolution extractive suivie d’une distillation:

Mise en contact d’un végétal avec de l’eau auquel on retire par dissolution extractive, puis distillation, le P.A contenu dans ce végétal.

-         hydrolats (l’excipient est l’eau aromatique = eau distillée florale)

-         huiles essentielles (l’excipient est l’eau distillée) c’est un produit volatil retiré des végétaux le plus souvent par distillation.

-         alcoolats (l’excipient est l’alcool) c’est un médicament obtenu par distillation d’un mélange drogue + alcool.

 

Formes liquides : obtenues par dissolution extractive suivie d’une évaporation:

Extraits fluides : préparation liquide obtenue par percolation, avec alcool comme solvant,

Extraits secs (= nébulisats, lyophilisats): préparation solide où le solvant d’extraction (excipient) a été évaporé.

Intrait : préparation spécifique d’extrait pour lesquels la colature a subit un traitement particulier de dégraissage.

 

Formes liquides obtenues par opérations multiples :

Sirop sucré et sans sucre : préparation liquides aqueuse et sucrée de consistance visqueuse, contenant le P.A + des substances auxiliaires (aromatisant, conservateurs)

-         potion

-         suspension

-         émulsion

Par bpprepapharmafiches.over-blog.com - Publié dans : GALENIQUE / TP
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Dimanche 21 février 2010 7 21 /02 /Fév /2010 10:33

L’excipient est une substance auxiliaire (neutre) destinée à entrer dans la composition des préparations pharmaceutiques à un titre différent des P.A. Elles sont destinées à la mise en forme des préparations.


Qualité primordiale:
inertie vis-à-vis du P.A, des matériaux de conditionnement et de l’organisme.

 

Excipients : vaseline, lanoline, cétaline  blanc de baleine (cire de cachalot), polystate B (stéarate de polyéthylène glycol) et PEG (polyoxyéthylène glycol).s


Excipients à effet notoire
c'est-à-dire pouvant entrainer des réactions : glucose, saccharose, amidon de blé, acides boriques et ses sels, éthanol, glycérol, huile d’arachide, lactose, lanoline, sodium et propylèneglycol.
 

  • Colorants souvent utilisés : carmin, charbon végétal, chlorophylle, oxyde de zinc de titane, les dérivés du caroten, le bleu indigo.

 

  • Conservateurs : il y a des facteurs d’altération qui sont l’eau, l’air la lumière et la chaleur. Il y a deux catégories de conservateurs, les antioxydants qui évitent l’oxydation par l’air (la vitamine A et E st des antioxydants) et les antimicrobiens ex glycérol (glycérine), alcool à 90°. Parahydroxybenzoate de méthyle et Parahydroxybenzoate de méthyle sodé (parabène).
     
  • Aromatisants : l’arôme est un caractère organoleptique perçus par les organes olfactifs, par la voie retro nasale au moment de l’ingestion du produit, différent de l’odeur qui est perçu en sentant le produit. L’aromatisant rend la prise du médicament agréable : les plus utilisés sont les huiles essentielles : essence de citron, menthe, orange et vanilline naturelle. Il y a des aromatisants naturels et artificiels.

 

  • Gélifiants : Carbopol 940/980 (polymère de l’acide acrylique).

 

  • Emulsifiants : Cire de sipol, acides stéarique (stéarine) et Tween 20/40/60/80 (polysorbates).
Par bpprepapharmafiches.over-blog.com - Publié dans : GALENIQUE / TP
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires

:o)

N'oubliez pas d'associer les Liens !!  
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés